vendredi 23 janvier 2015

BONNE CHÈRE, PAS CHER, pour la Mutualité Française des Pays de la Loire... pour se mettre en appétit

Après les différents projets - sur la parentalité, le bon usage du médicament, les assistantes maternelles -  qui ont émaillé ces dix dernières années, c'est avec grand plaisir que nous avons retrouvé la Mutualité des Pays de la Loire pour une nouvelle création sur le thème de la bonne alimentation à petit budget.


Le débat théâtral Bonne chère, pas cher donne au public l'occasion de se questionner sur les manières de s'alimenter, de faire les courses, de faire la cuisine et d'agrémenter les restes.  


Et lors des deux premières représentations à Angers les 17 et 18 Décembre, le débat a été bon train entre les partisans de la cuisine à partir de produits frais et ceux des produits de la grande distribution : Plus chers ?  Moins chers ?  Moins bons ? Meilleurs ?




mardi 13 janvier 2015

Intervention théâtrale sur les métiers à domiciles pour IPERIA, au Théâtre des variétés

Une fois n'est pas coutume, le lundi 8 décembre, Entrées de jeu se donnait en représentation sous les ors du théâtre à l'italienne des Variétés, sur les grands boulevards, à l'occasion du vingtième anniversaire de la création de l'association Ipéria, qui travaille à la professionnalisation des métiers à domicile.


Il s'agissait pour Entrées de jeu d'introduire par de courtes scènes les cinq chapitres de la soirée, consacrés à l'évolution de ces métiers depuis le milieu du vingtième siècle et leur devenir.  


Le cadre de la soirée nous a permis de multiplier les clins d'oeil au répertoire théâtral qui fait abondamment référence aux relations maîtres-valents et maîtres et serviteurs.


Labiche, Feydeau, Ionesco et Molière nous ont bien entendu grandement inspirés, mais aussi Jean Genet avec un court extrait de sa pièce mémorable sur Les Bonnes. 


lundi 12 janvier 2015

C'EST PAS DE LA COMÉDIE à l'Unesco pour Pédialdol

Pour la deuxième année consécutive, nous avons été conviés par l'association Pédiadol à intervenir lors de son congrès national le 11 décembre pour présenter le débat théâtral C'est pas de la comédie sur une meilleure prise en charge de la douleur de l'enfant à l'hôpital. Le débat a été joué dans le cadre des ateliers du matin et il a été suivi par la création de cinq nouvelles scènes par les participants eux-mêmes sous la conduite des comédiens.


La veille, changement d'échelle, avec une intervention en introduction de la plénière dans la grande salle de l'Unesco, pour aider à restituer le contexte du débat : nous y avons joué trois courtes scènes, dont l'une sur la difficile question de la contention au moment des soins.

vendredi 9 janvier 2015

samedi 27 décembre 2014

ENTREES DE JEU DÉCOLLE AU MUSÉE DE L'AÉRONAUTIQUE

Le 9 décembre, Entrées de jeu jouait Comment ça va ?, le débat théâtral sur la gestions des émotions, devant des adultes de la communauté éducative regroupés dans le cadre des Journées Départementales de l’éducation en Seine et Marne organisées par le Conseil Général du 77.


La représentation avait lieu cette fois pour cadre le magnifique musée Safran de l'Aéronautique de Moissy Cramayel. L'occasion ou jamais de faire décoller le débat encore un peu plus haut sur la grande scène de l'auditorium.

mercredi 3 décembre 2014

CONTRE VENTS ET MARÉES sur l'accès aux soins des personnes en situation de handicap

Journal La dépêche du midi 3/12/14
Handicap : avoir les mêmes droits que chacun
Société - Cahors (46) - Société

Dans le cadre de la journée internationale des personnes handicapées, la ville et de nombreux partenaires ont tenu un forum hier à l'espace Clément-Marot.
Tout au long de la journée, primaires, collégiens, lycéens ont suivi les ateliers proposés par divers partenaires : des ateliers de sports collectifs au palais des sports, sur la discrimination, avec des projections vidéo par le centre départemental des droits aux femmes et aux familles.
La compagnie Entrée de jeu lors du filage à Clément-Marot./Photo DDM Marc Salvet  
Photo DDM Marc Salvet
Un théâtre forum interactif sur le handicap se tenait salle 306. La compagnie de théâtre d'intervention basée à Paris, Entrées de jeu interprétait une pièce Contre vents et marées. «L'agence régionale de santé nous a commandé cette pièce, après nous avoir vus jouer une autre pièce sur l'isolement des personnes âgées à Brive» indique Bernard Grosjean, directeur de la compagnie. «Nous avons mené une enquête auprès des parents qui ont un enfant souffrant d'un handicap. Par rapport à des soins, dentaires notamment, ils se sentent seul, éprouvent un détachement. Lorsque les enfants deviennent majeurs, d'autres problèmes se posent, comme la prise en compte de l'autisme. Nous avons également abordé la fatigue des aidants» confie le directeur. 

lundi 24 novembre 2014

A PETITS PAS sur la prévention des chutes chez les personnes âgées

Journal Le Progrès, Lyon  22 nov. 14
Du théâtre pour la prévention des accidents domestiques 
Tardy : Le théâtre de Tardy a accueilli, jeudi après-midi, la compagnie «Entrées de jeu» pour une représentation destinée à la prévention des accidents domestiques chez les seniors.Après le thème de la mémoire, c'est à la prévention des accidents domestiques chez les seniors qui est proposée par le centre de santé Filieris et ses partenaires ( Malakoff Médéric, Humanis, Apicil et Camieg) avec la formule du théâtre débat. Une façon ludique de traiter un problème sérieux.


La compagnie Entrées de jeu conçoit des interventions théâtrales qui permettent d'aborder de manière vivante un thème d'actualité, une problématique, un sujet de préoccupation sociale ou de promotion de la santé. Sur scène on retrouve Monsieur Rémy, un homme âgé, veuf, de retour chez lui après une hospitalisation consécutive à une chute à son domicile. Avec une voisine pleine de bonne volonté, il fait le point sur les causes de son accident - prise de risque, mauvais agencement de son appartement - pour tenter de prévenir une nouvelle chute.

Une cause de mortalité importante
Les accidents domestiques sont en France la première cause de mortalité chez les enfants et la troisième chez les adultes. Ils tuent quatre fois plus que les accidents de la route. 60% des personnes âgées décédées accidentellement sont mortes des suites d'une chute.